Équipement solaire & éolien|lundi, août 26, 2019
Vous êtes ici Home » Autoconsommation » Stockage d’énergie résidentiel

Stockage d’énergie résidentiel 

Stockage d’énergie résidentiel

Source : http://www.pveurope.eu/

Avec une baisse des prix de plus de 40% en 18 mois, la chute des coûts continuent pour les systèmes de stockage d’énergie. Cette nouvelle technologie de batteries au Lithium ion disponible sur le marché a sous doute une part importante à jouer dans la transition énergétique. Les coûts devraient encore continuer à nettement baisser et dans un futur très proche, les batteries au Lithium seront au même niveau de coûts que les systèmes de stockage d’énergie au plomb.

 

Choisir son système de stockage d'énergie

Choisir son système de stockage d’énergie

 

Faire de l’autoconsommation photovoltaïque avec un système de stockage énergétique va permettre d’avoir moins de dépendance vis à vis du réseau EDF.  Avant de faire son achat matériel et de faire des choix techniques, il s’agit déjà de s’orienter dans la bonne direction.

Quelques conseils  :

1. Disposer d’un système photovoltaïque : Le fait de disposer d’un système de stockage d’énergie n’a de sens que si vous produisez de l’énergie solaire sur votre toit – et si cela vous permet d’augmenter votre propre consommation ou de diminuer celle en provenance du réseau. Il est donc important que vous vous familiarisiez avec les générateurs photovoltaïques. Même sans unité de stockage, ils vous permettront de couvrir de 30 à 50% de votre consommation ( hors chauffage élec ) , en fonction de la taille de votre générateur. Si l’eau chaude est produite électriquement, la part de l’autoconsommation est encore plus élevée. En combinaison avec une batterie, cela peut atteindre 80 ou 90%. Mais pour dimensionner correctement votre batterie, il est important de savoir combien d’énergie est utilisée dans les heures c’est à dire entre le coucher du soleil et le lever du soleil.

Il est préférable de commencer par une batterie de capacité raisonnable, entre deux et cinq kilowattheures. Les connecteurs électriques simples signifient que l’ajout d’une capacité de batterie ( au lithium ) plus tard n’est généralement pas un problème. Tout ce qui est nécessaire est une mise à niveau de l’électronique de charge (c’est-à-dire l’onduleur).

2. La capacité de stockage de batterie solaire doit refléter vos besoins réels : La taille correcte de votre stockage de batterie solaire est déterminée par les besoins énergétiques des utilisateurs. Il devrait être assez grand pour que l’électricité fournie permette aux résidents de la maison de passer le soir, la nuit voir le matin. 

3. Batterie solaire au plomb ou au lithium ? Cela dépend vraiment de l’espace et du budget
Il y a un débat animé parmi les experts sur quel type de batterie est le mieux.

Les batteries au plomb existent depuis plus de cent ans, donc elles sont testées. D’autre part, en raison de la chimie des batteries au plomb ou au gel au plomb, elles n’utilisent que 50 pour cent de leur capacité, ce qui signifie que, pour atteindre une capacité réelle de quatre kilowattheures, votre batterie devrait avoir une capacité brute d’au moins huit kilowattheures.  La durée de vie d’une batterie au plomb avec une décharge à 50% reste relativement faible par rapport aux batteries au Lithium.

Les unités de stockage de Lithium sont plus efficaces, car elles peuvent être déchargées à 80-90% de leur capacité. Les batteries au lithium sont hermétiquement scellées, ce qui facilite l’installation. Cependant, le prix est (encore) plus élevé que pour les batteries au plomb: environ 1000 euros (cellules de phosphate de lithium et de fer) contre 500 euros (cellules à base de plomb), y compris la gestion de la batterie et le contrôle des charges. 2015 et 2016 ont connu une baisse des prix de 40 pour cent et cette tendance devrait se poursuivre. Bientôt, les batteries au Lithium seront à égalité de prix avec les batteries au plomb

4. L’efficacité est effectivement déterminée pendant les heures creuses
Les unités de stockage d’énergie ont des heures ou des jours où elles fonctionnent à faible capacité. Très rarement, les systèmes fonctionnent à pleine charge, c’est-à-dire à une capacité de charge ou de décharge maximale. Ils fonctionnent surtout sur une charge partielle. La clé de leur efficacité globale est ce que l’on appelle leur performance hors pointe. Une grande unité de stockage d’énergie (avec beaucoup de kilowattheures de capacité) avec une faible capacité de charge (courants faibles pour le chargement ou la décharge) ne serait pas une bonne idée, car il faut beaucoup trop longtemps pour être complètement chargé et lorsque la demande est élevée se décharge trop lentement. Pour être sûr, choisissez toujours un système de stockage de batterie solaire où le nombre maximal de kilowattheures de capacité de stockage est approximativement égal à la puissance produite (par exemple 3 kWh / 3 kWc). Une batterie de capacité de stockage de sept kilowattheure avec seulement deux kilowatts de puissance photovoltaïque est trop faible et ne fonctionnera pas efficacement. Par exemple, il faudrait trois heures et demie de plein soleil pour se recharger.

5. Préférer les composants et l’équipement européen pour vos systèmes de stockage d’énergie
En ce qui concerne le stockage de la batterie solaire, il faut privilégier les fournisseurs de systèmes européens. Même si elles utilisent des cellules de batterie fabriquées à l’étranger, la technologie du chargeur, les protections, la régulation, le BMS ( Battery Management System ) ainsi que les boîtiers sont fabriqués en Europe et les standards de qualité sont beaucoup plus exigeants. Les fabricants européens ont tendance aussi à avoir un meilleur service en cas de sav ou de dommages. Bien sûr, les produits européens peuvent être plus chers que la concurrence de l’Extrême-Orient. Mais l’achat à bon marché signifie généralement acheter deux fois.

6. Laissez l’installation aux experts : L’installation des batteries solaires devrait, en tout état de cause, être exécutée par des techniciens installateurs locaux formés ou à minima de vous permettre d’avoir un accompagnement à l’installation. Un autre point crucial: il est important d’avoir un échange avec un interlocuteur qui a pignon sur rue et qui est en mesure d’apporter des réponses techniques aux questions que vous lui poser.

7. Les systèmes de stockage d’énergie nécessitent une surveillance à distance pour signaler et dépanner les défauts :  les unités de stockage d’énergie ont été mises sur le marché avec la connectivité Internet et le contrôle à distance directement. En fait, il existe très peu d’unités de stockage qui ne peuvent être contrôlées via un enregistreur de données. Cela aide à résoudre les problèmes et cela contribue également à vérifier l’efficacité des batteries et le nombre de cycle annoncés par les fabricants.

Besoin de conseils sur les systèmes de stockage d’énergie résidentielle :

contacter GR Energies , installateur spécialiste des systèmes photovoltaïques autonomes et en autoconsommation.

 

 

 

Ajoutez un commentaire