Équipement solaire & éolien|mardi, décembre 10, 2019
Vous êtes ici Home » Autoconsommation » Neige et coupures d’électricité : comment éviter les coupures de courant grâce au photovoltaïque et aux systèmes de stockage sur batteries

Neige et coupures d’électricité : comment éviter les coupures de courant grâce au photovoltaïque et aux systèmes de stockage sur batteries 

Rédaction reprise sur la source de cet article : Comwatt

Du fait d’importantes chutes de neige, 330.000 foyers de la Région Rhône Alpes se sont trouvés sans électricité. Si 90% des ménages ont pu être re alimentés assez tôt en électricité grâce à l’action des agents d’Enedis, 29 000 foyers ont été touchés par un black-out de plusieurs jours. Une crise inédite qui en dit long sur le réseau électrique français : construit autour de grosses centrales de production, notre modèle n’est pas assez résilient. Alors comment éviter la rupture grâce au photovoltaïque ?

Il suffit de peu pour permettre aux ménages de devenir plus indépendant en énergie. En s’équipant de panneaux solaires et de batteries, les foyers peuvent pallier les problèmes liés au réseau sans souffrir de pénurie d’électricité.

Energie : passer d’un modèle centralisé à un modèle plus résilient

Dans de nombreux domaines, la France témoigne d’un modèle largement centralisé. Et l’énergie, notamment la production d’électricité ne fait pas exception. 71% du mix énergétique français est issu du nucléaire. Le réseau électrique est donc organisé autour de grosses centrales nucléaires. Il achemine l’électricité de la zone de production vers le client final. Malgré des capacités de production importantes et continues, quand le réseau est touché, le courant est coupé. C’est ce qui s’est passé ces derniers jours en Rhône-Alpes.

Des chutes de neiges ont entraîné de gros dégâts privant ainsi de nombreux foyers d’électricité. Le modèle centralisé a donc atteint ses limites. En effet, le réseau tel qu’il est construit ne permet pas au citoyen d’avoir la main sur sa fourniture en énergie. C’est pourquoi, plutôt qu’un réseau en étoile, Comwatt propose de passer à un modèle en toile d’araignée, un modèle plus résilient.

Mais qu’est ce que la résilience des territoires ? Il s’agit de la capacité des territoires à savoir rebondir en cas de changement, pour ne pas dire de coup dur. Elle peut s’illustrer simplement : avec un modèle uniquement centralisé, si demain les routes sont coupées et que les supermarchés ne peuvent plus être approvisionnés par les producteurs, les citoyens vont faire face à une pénurie alimentaire. A l’inverse, si chacun cultive quelques légumes et stocke quelques produits chez lui, un défaut d’approvisionnement sera moins pénalisant et les voisins entre eux pourront s’échanger les produits manquants.

Les panneaux solaires, un atout pour pallier aux défaillances du réseau

Il en va de même pour l’électricité. Si chacun devient producteur, alors, les difficultés auxquelles fait face le réseau seront amoindries. Aujourd’hui, il est parfaitement possible de devenir producteur d’énergie via l’autoconsommation solaire. C’est ce que Comwatt appelle l’énergie potagère. En installant des panneaux solaires sur son toit, chaque citoyen peut se convertir en un petit producteur d’électricité verte et locale.

Là où le modèle est très résilient, c’est aussi que chacun peut devenir fournisseur d’énergie. Ainsi en cas de surplus de production, les foyers équipés de panneaux solaires peuvent la réinjecter gratuitement ou la vendre sur le réseau.

Mais si le réseau est touché, même avec des panneaux solaires, l’électricité est coupée ? Oui, et ce pour des raisons de sécurité. Dans le cas de nos foyers privés d’électricité par la neige, le panneau photovoltaïque ne suffit pas. Mais c’est un bon début. Pour compléter, le meilleur moyen demeure l’achat d’une petite batterie pour stocker un peu d’électricité chez soi. Le consommateur peut alors faire basculer sa maison sur son propre réseau indépendant. Si elles restent encore chères, leur prix, comme le prix des panneaux solaires décroit. Elles sont donc de plus en plus abordables.

L’autoconsommation collective, un modèle économique et résistant
Si le prix des équipements solaires, des panneaux photovoltaïques comme des batteries baissent, il est toujours plus économique d’allier ses forces et de procéder à un achat groupé. C’est là tout l’intérêt de l’autoconsommation collective, minimiser les coûts entre voisins pour pouvoir installer des panneaux solaires pour l’usage de tous.

Malheureusement, du fait de barrages administratifs, il est encore très difficile de se tourner vers une telle alternative. Pourtant, elles permettraient à de nombreux foyers de gagner en indépendance énergétique et de réduire leur facture d’électricité.

Par ailleurs, ce modèle aiderait à amoindrir les pannes de courant massives comme celle du mois de novembre en Rhône-Alpes. En effet, en équipant plusieurs points de batteries dans les différentes villes et villages de France, il serait possible de créer un réseau alternatif. Un moyen rapide et efficace de faire face aux aléas du climat ! Qu’attendons-nous ?

Avel Heol vous renseigne sur les systèmes photovoltaïques avec du stockage sur batterie. Où comment optimiser l’ autoconsommation photovoltaïque en assurant aussi un back up de secours pour la continuité de l’alimentation électrique en cas de coupure réseau. Installation existante ou installation neuve, il existe de nombreuses configurations et architectures possibles avec du matériel de qualité : https://avelheol.fr/117-autoconso-stockage-secours

Ajoutez un commentaire